Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

irena.jpg


« J'appelle tous les gens de bonne volonté à l'amour, la tolérance et la paix, pas seulement en temps de guerre, mais aussi en temps de paix. » Irena Sendler via Elżbieta Ficowska (survivante sauvée par la dame en 1942), 2007

 

L’histoire d’aujourd’hui est celle d’une femme élevée au rang de ‘Juste parmi les nations’[1] une dame qui a énormément œuvré en faveur des enfants. Une histoire de tolérance qui n’a rien à voir avec la religion ou la couleur de peau…


Voici le récit des actions de cette grande dame  qu’était Irena Sendlerowa (Sendler),


Irena Sendler était polonaise, militante et résistante sous l’occupation, élevée par un père médecin qui travaillait avec les plus pauvres et les juifs. Durant sa vie elle a suivi ce que son père lui avait enseigné, l’idée que les gens étaient rangés dans deux catégories : les bons et les méchants, la religion, la race ou la nationalité n’avaient pas d’importance à ses yeux.


Au début de la deuxième guerre  mondiale elle travaille dans le département d’aide sociale de la mairie de Varsovie où les plans d’aides aux pauvres sont élaborés. C’est dans la section ayant trait à l’aide aux enfants, qu’un groupe clandestin se forme dès 1939 pour venir en aide aux enfants sortis du ghetto. Ils se sont échappés par un trou, en se cachant dans les ordures ou bien encore grâce aux pompiers. Le groupe leur fournit des faux papiers et s’occupent de les placer dans des familles ou des orphelinats.


En 1942 elle est nommé chef du département de l’enfance et en 1943 arrêtée par la gestapo, qui la torture, lui brisant bras et jambes, mais elle n’avouera jamais même si cela la laisse infirme jusqu’à sa mort en 2008.

 

irena2.jpg


Irena Sendler qui aura sauvé quelques 2500 enfants juifs de la mort, garda soigneusement dans des bocaux en verre l’identité de ses jeunes naufragés afin qu’ils puissent retrouver leur famille après la guerre.  C’était normal d’agir ainsi, jamais elle ne s’est considérée comme une héroïne.


Une femme au courage immense qui nous laisse face à ce que nous sommes. Et nous que faisons-nous ?

 



[1] titre honorifique accordé par l’Etat d’Israel aux personnes qui se sont mises en danger pour sauver des juifs

Tag(s) : #Apprendre

Partager cet article

Repost 0