Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

ete_06-3.jpg 

 

 


 

Lignes épurées et couleurs profondes, agrémentées de courbes stylistiques, un été en automne nous propose une mode élégante et  facile à porter. Réalisés en coton biologique, les modèles n’ont rien à envier aux grands du prêt-à-porter, car en plus d’être dans l’air du temps, les collections sont confectionnées dans le respect de l’Homme et de la Nature.

Une mode femme engagée dans un processus éthique, qui fait son bout de chemin tranquillement…

Entretien avec  Marie Schlumberger…


Quelle a été la genèse du projet ?

« Au départ une idée, avec des amis : celle de nous investir dans un projet, très vite  suivie par l’envie de s’engager socialement.


En 2008, Marie Schlumberger crée un été en automne et initie une collaboration avec un atelier indien qui travaille le coton bio et respecte les principes du commerce équitable.

L’objectif de  cette démarche étant la mise en place d’une vraie relation humaine ; connaitre les personnes qui participe à la confection des collections.


Les deux maitres mots de ce projet sont donc : la confiance et l’échange, ce sont bien eux qui font que cette relation est pérenne. »

 

 

10-07-EA-LOOKBOOK-SUMMER-2011-0119-1.jpg

 

Univers des collections …

« Je ne suis pas les codes de la mode, mon idée est de proposer des collections pour femmes aux lignes épurées, élégantes, décontractées et dans le même temps habillées.

 

Avec un pantone assez naturel- des bleus, des jaunes moutarde, des orangées, des marrons, des gris violine- un été en automne s’adresse à la femme qui s’assume, prend soin d’elle, qui veut séduire tout en étant à l’aise dans les vêtements qu’elle porte. La féminité est très importante.

ete_11-79.jpg

 

Pour le moment nous ne travaillons que le coton biologique mais nous élargirons bientôt notre gamme avec de la laine. »


Un été en automne, mode éthique ?

« Et bien nous ne mettons pas cela en avant, mais je pense que oui. De part notre implication dans un processus de fabrication respectueux tant pour les Hommes que pour la Nature.  

Notre atelier, basé à Pondichéry, emploie quelques cent cinquante personnes, les hommes et les femmes perçoivent le même salaire pour le même travail.


EA


Grâce au commerce équitable, les confectionneurs ont accès à des conditions de travail décentes, à  l’assurance maladie, au salaire juste, les heures supplémentaires leur sont également réglées ; et une partie de l’argent est placé dans un fond servant à financer des projets.


Chaque couturier a un compte en banque sur lequel est placé leur salaire, favorisant ainsi l’épargne de leur argent.


Nous utilisons exclusivement du coton biologique certifié GOTS, toutes les chutes de tissus sont récupérées et transformées afin de servir aux femmes indiennes quand elles sont diront-nous indisposées-faute de quoi elles se servent de cendres…


Un été en automne s’investit aussi dans des projets de construction d’écoles pour handicapés, participe à la mise en place de soutien scolaire pour les enfants des travailleurs de l’atelier.


10-07-EA-LOOKBOOK-SUMMER-2011-0428.jpg

Je me rends à l’atelier environ trois fois par an, je connais toutes les couturières qui m’invitent à boire le thé à la pause, ce sont de grands moments d’échanges et d’apprentissage.


Par ailleurs, nos articles de maroquinerie sont réalisés au Maroc à partir de cuir végétal (également acheté dans le pays). C’est-à-dire que le tannage est réalisé avec des extraits de végétaux, d’écorce et d’ortie et non avec du chrome. Cette technique permet que le cuir soit plus vivant, plus souple, moins figé.

 

Ce second atelier travaille selon les principes du commerce solidaire et il est composé de quinze personnes.

Un partenariat a également été mis en place pour l’année 2011 avec la Ligue contre le cancer.

Le principe ? Un euro lui est reversé sur chaque pièce vendue.

ete_02-183.jpg

 

Oui un été en automne fait partie de la mode éthique, oui nous travaillons le coton biologique, mais nous ne voulons pas être réduit à une étiquette. Nous faisons avant tout du Prêt-à-porter et militons à notre niveau par le biais de notre atelier en Inde.»


Stratégie de développement

« Nous nous sommes tournés vers la vente aux boutiques multimarques. La marque est distribuée en France, en Suisse, Espagne et au Japon.»


Projet d’avenir…

« Nous aimerions développer la marque à l’international et développer petit à petit le nombre de modèle de Prêt-à-porter ainsi que l’offre de maroquinerie. Nous allons par ailleurs introduire de nouvelles matières comme le baby alpaga réalisé au Pérou.

L’idéal serait d’être distribué dans toutes les grandes villes du monde, comme New-York, Londres, Copenhague cela augmenterait grandement notre visibilité.»

10-07-EA-LOOKBOOK-SUMMER-2011-1238.jpg


Le mot de la fin

« Se faire plaisir»

 

http://www.uneteenautomne.com/fr/

un-ete-en-automne.jpg

Tag(s) : #Interviews Mode Ethique

Partager cet article

Repost 0