Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un style simple et efficace, qui nous interpelle, avec des pièces que l’on peut aisément assortir les unes aux autres. Que ce soit pour la femme, l’homme ou l’enfant, la griffe répond à nos attentes avec brio: des modèles faciles à porter et joyeux.

 

Fabrication éthique et matières biologiques, études des besoins clients, minimisation de l’empreinte écologique…

 

Entretien avec Rachel Liu, fondatrice de la marque.

IDEO4

 

Genèse de la marque

 

« Tout commence au début des années 2000 ; alors que j’étais étudiante HEC en fin de parcours. Utiliser les connaissances acquises (marketing, mangement…) pour un projet qui ait du sens, cela m’ait apparu comme une évidence. Ethique car les échanges avec les pays du Sud sont importants pour moi, d’autant plus qu’au début des années 2000 on en parlait de plus en plus, il était question d’introduire les produits du commerce équitable dans les supermarchés, il y avait une vraie dynamique.

 

Tristan Lecomte (Alter Eco) s’investissait dans l’alimentation, l’artisanat offrait déjà une large gamme de produits, mais le secteur textile était très peu développé alors que la polémique faisait rage. En effet, c’est à la fin des années 90 que le monde découvre les sweatshops (production de masse), les gens commençaient à se poser des questions. Ideo propose une alternative, je ne suis pas dans la critique, j’aime voir le verre à moitié plein ! Nos collections sont destinées à toutes les personnes soucieuses de l’environnement et des conditions de fabrication. Le bio s’est greffé naturellement. Et au fur et à fur le côté bio a pris le pas sur l’aspect commerce équitable, que nous n’avons pas totalement abandonné ! Les clients sont très sensibles à l’aspect bio. Ideo : la marque écolo ! »

 

IDEO3.jpg

 

Votre univers en quelques mots

 

« Il évolue autour de l’écologie, nous avons des valeurs fortes et authentiques, qui se déclinent selon trois critères : facile à porter, graphique et coloré. Un style qui va à tout le monde, simple et joyeux. On travaille beaucoup autour de ce qui est réversible : une jupe qui se met d’un côté comme de l’autre, une robe qui se transforme en jupe. Nous misons sur la pérennité des modèles, l’idée étant de pouvoir les emmener partout. »

 

En quoi Ideo est éthique ?

 

« L’éthique se ressent dans le choix de nos producteurs que nous sélectionnons en fonction de deux éléments primordiaux : le respect des hommes et de la nature. Ideo s’engage sur la durée c’est le principal critère, le prix juste en fait partie, mais faire les bons choix au niveau de la fabrication est primordial. Cette attitude nous a rendue service, nous trouvons des solutions win-win afin qu’aucune des parties ne soit lésée. Nous choisissons l’approche collaborative.C’est cela que nos producteurs apprécient : vos problèmes sont nos problèmes !

 

Ideo travaille toutes les matières européennes au Portugal (lin et modal) et le coton bio en Inde. Nous divisions donc notre production entre ces deux pays. Au début je voulais qu’Ideo prenne la parole sur des engagement écolos, mais je me rends compte après dix années d’activité, que chacun a sa place, chacun a son rôle dans la chaine de la mode éthique. Ainsi notre crédo est d’acheter de manière éthique aux producteurs, et de revendre aux meilleurs prix. Il incombe aux ONG de s’investir, aux personnes engagées (blogueurs) d’organiser des conférences.

 

ideo1.jpg

 

Si nous commençons à prendre en charge ces aspects, nous serons moins concentrés sur la vente et si nous ne vendons pas qui le fera ? Cela dit Ideo est l’un des membres fondateurs de la Fédération des acteurs de la mode éthique (AME). Cette structure nous permet d’accéder à des informations d’ordre macro-économique et de favoriser les échanges tout en mutualisant les coûts. »

 

Comment a évolué la mode éthique ces dernières années ?

 

« Quand nous avons créé la marque, il n’y avait pas grand-chose sur le marché. Nous passions notre temps à expliquer ce qu’était le coton bio et à démontrer le caractère contemporain, moderne de la mode éthique. En 2005/2006 c’était chose faite, les grands groupes (La Redoute, C&A) s’étaient intéressés au sujet, les collections éthiques fleurissaient partout.

 

Cela montrait que ce n’était plus une lubie de militant mais une vraie tendance ! Puis en ce fut le boom -jusqu’en 2008- beaucoup de marques ont vue le jour à cette période, le So Ethic s’étoffait à vue d’œil. La crise économique de 2008/2009 est survenue un peu tôt ! Les jeunes marques qui démarraient ont été balayées de la distribution, beaucoup de boutiques bio ou équitables ont disparu. Le public ‘fashion’ qui fréquente les concepts store n’est pas encore sensible à la démarche éthique.

 

Et de l’autre côté les créateurs éthiques se positionnent sur une autre planète, ce sont deux univers qui n’arrivent pas à se parler ! Nous vendons en ligne, dans les boutiques bios et réalisons une grande partie de notre chiffre d’affaire à l’export.»

 

IDEO5.jpg

Projets d’avenir

 

« Nouvelle stratégie low impact attitude : parti pris du 100% éthique, nous étudions les réactions de nos clients par rapport à cette nouvelle approche. A terme, nous aimerions devenir une référence auprès des personnes sensibles à l’écologie. Je pense que ce type de consommation va se démocratiser, de plus en plus de français et d’européens voudront acheter ce type de produits.

 

Une marque authentique avec des pièces faciles à porter pour satisfaire la demande, telle est notre ambition. Ideo est reconnue pour ses matières naturelles et simples, nous n’intégrons jamais de lycra car il n’est pas recyclable. On s’intéresse à la confection écolo, mais aussi à l’usage.

 

Avoir moins de vêtements, que vous puissiez porter le plus possible, de différentes manières, recyclables en fin de vie.»

 

Le mot de la fin

 

« Le vêtement vraiment écologique n’est il pas celui qui dure longtemps et que l’on met souvent ? »

IDEOLOGO.jpg

Tag(s) : #Interviews Mode Ethique

Partager cet article

Repost 0