Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

imblog.bmp

La grande confusion :

Vous connaissez tous au moins une marque revendiquant le fait qu'elle utilise du coton bio n'est ce pas !!

Cependant, l'utilisation des matériaux bio est une chose et leur coloration en est une autre.

Saviez-vous  que la couleur noire ne se trouve pas dans la nature, on ne peut l'obtenir qu'en utilisant des couleurs chimiques. Certes bon nombre de créateurs versés dans la mode éthique vous dirons que leurs colorations ne comportent pas de métaux lourds, mais il n'en reste pas moins que ce n'est pas dans la logique du développement durable.

Je me permets de vous mettre au courant il y a quelques jours encore, je ne savais pas que le noir ne pouvait pas s'obtenir à partir de pigments naturels.

J'avais envie de partager cela avec vous, car la mode éthique est encore un concept assez récent et la majorité des personnes ne comprennent pas de quoi nous parlons. Quand vous entendez mode éthique, cela veut dire que telle marque travaille soit en commerce équitable, soit dans la logique du développement durable, ou qu'elle recycle des tissus déjà existants. Il y aussi des marques qui font les deux  (CE et dvp durable) comme les Fées de Bengale : on appelle cela le bioéthique.

Mais il est important de rappeler que même si beaucoup de noms se targuent de travailler en respectant les Droits de l'Homme et la Nature, il ne faut pas oublier qu'il y a d'autres facteurs en mire.

Les colorants utilisés dans la fabrication des pièces représentent un aspect très important, car à partir de là on visualise comment sera la collection une fois produite. Si une marque utilise du coton bio mais que le produit final est un jean noir, cela doit vous faire réfléchir.

Ou bien encore, quand des modèles comportent des paillettes ou de sequins sur des robes en coton bio cela doit vous interpeller car les processus de coloration sont très loin d'être écologique. Surtout que dans la majorité des cas, ces perles sont achetées dans les pays en voie de développement où les normes environnementales ne sont pas réellement appliquées.

Par conséquent, le produit présenté n'est pas si « éco-friendly » contrairement à ce que l'on veut vous faire croire. En effet, le fait d'utiliser des colorants chimiques annihile en quelque sorte la démarche initiale. Les marques qui se défendront diront que les colorants sont pauvres en matériaux lourds, mais quand bien même, ce n'est pas cohérent, si l'on veut faire les choses vraiment bien.

On assiste aujourd'hui à une grande désinformation dans la mode éthique, car beaucoup de marques ne communiquent que sur  les matières bios utilisées, mais si on va jusqu'au bout de la logique du développement durable, très peu de marques sont cohérentes. Personnellement je ne connais que Van Markoviec qui aille jusqu'au bout de ses idées, car le noir n'existe pas dans leurs collections, elles n'utilisent aucun colorant nocifs, les boutons de leurs tops sont des graines qui proviennent de l'Equateur, la « tagua » vient du Brésil et a été ramassée par des Indiens dans la forêt équatorienne, leurs bracelets sont réalisés par une association regroupant des handicapés mentaux…

Cet article a pour but de vous sensibiliser un peu plus à la démarche éthique, ainsi que de vous aider  à reconnaitre quand on vous cache des informations qui sont importantes quant au  processus de fabrication ou de teintures.

Tag(s) : #Reflexions

Partager cet article

Repost 0