Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous savons tous que tout est éternel recommencement, cela est particulièrement vrai dans la mode qui remet sans cesse au goût du jour des créations au caractère intemporel…

912434514.jpg

Et bien dans le monde du design c'est également la même maxime, en effet, les designers s'inspirent de Mère Nature pour créer du mobilier et sublimer les extérieurs en  se rapprochant toujours plus des formes animales, végétales ou humaines,  il s'agit du biomorphisme.

Ce courant très en vogue après guerre notamment grâce à la révolution du plastique, se réinvente aujourd'hui grâce à d'ingénieux designers qui reviennent aux essentiels.

Mais pourquoi avons-nous besoin de créer des courants pour donner du crédit à une démarche qui est en somme dans l'ordre des choses. La nature inspire depuis des millénaires grâce à sa diversité de formes, couleurs, espèces… 2010 année de la biodiversité remettrait elle sur le devant de la scène ce courant ?

Dans l'histoire du design « contemporain » nous avons à disposition grand nombre d'exemples de créations inspirées du biomorphisme notamment avec le fauteuil crapaud de l'époque  Napoléon III….

 

fauteuilcrapaud.jpg

 

 

ou la chaise tomato d'Eero Aarnio …

eeroaarniotomatochair2pe.jpg

 

La photographie aussi est mise à l'honneur avec le travail de Wilson Bentley qui toute sa vie s'intéressa aux cristaux de neige.

snowflakeswilsonbentley.jpg

Si la Nature inspire tant l'Homme, pourquoi s'obstine-t-il toujours à la détruire ?

« L'art est un fruit qui pousse dans l'homme, comme un fruit sur une plante ou l'enfant dans le sein de sa mère. Mais tandis que le fruit de la plante prend des formes autonomes et ne ressemble jamais à un aérostat ou à un président en habit, le fruit artificiel de l'homme fait preuve la plupart du temps d'une ressemblance ridicule avec l'aspect d'autre chose. La raison suggère à l'homme qu'il est au-dessus de la nature, qu'il est la mesure de toutes choses. Ainsi l'homme pense pouvoir engendrer contre les lois de la nature tandis qu'il crée des monstres. » (ARP, Hans, A propos de l'art abstrait, Cahiers d'Art, Paris, 1931, n7-8 p.358.)

 

Tag(s) : #Reflexions

Partager cet article

Repost 0