Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Paris,  cinéma des cinéastes, dimanche 25 Février, 17H30, 30 ème Festival international du film d’environnement, une salle comble et un film sur les déchets de la planète, qui ne vous laisse pas indemne…

 

 

Un documentaire choc animé par l’acteur britannique Jeremy Irons qui nous ‘balade’ autour de la planète. Où ? Dans les déchetteries qui regorgent de détritus, sous les Océans du globe que le plastique consomme, et jusqu’en dans l’estomac des poissons que nous mangeons.

 

Tout d’abord quelques chiffres pour entrer dans le vif du sujet , sont consommés :

• 200 milliards de bouteilles en plastique/an

• 50 milliards de gobelets en plastique

• Plus de 200 espèces marines sont directement menacées par le plastique (sac, bouteille, récipient…)

 

Nos déchets sont bien différents qu’il y a 150 ans. En effet, bon nombre de métaux lourds et de toxiques se déversent dans la nature, posant un énorme problème de régénération. Auparavant, les déchets se décomposaient, mais l’Homme a introduit des matériaux indestructibles, très nocifs qui polluent nappes phréatiques, rivières et Océans… le mercure et le chrome étant les plus connus. Une grande consommation énergétique pour produire tout ce que nous consommons et le détruire, quand cela est possible.

 

Apparait alors la problématique des incinérateurs, qui eux, rejettent des particules de métaux lourds dans l’atmosphère et de la dioxine (entre autre)…sympa ! Il faut savoir que la dioxine ne produit ses effets qu’entre 20 et 30 ans après, comme me l’a montré l’exemple du Vietnam, chacun dans la salle avait le cœur au bord des lèvres…

 

Contextualisation : c’est la guerre, les Américains veulent en finir avec les Viêt-Cong et décident donc de pulvériser de la dioxine sur des régions entières-notamment dans le Nord du pays. Une fois que la dioxine entre dans nos corps, elle n’en sort plus, la femme qui tombe enceinte transmettra cette dioxine au bébé (super). La dioxine a des impacts sur le développement du cerveau, sur le système immunitaire, ce qui provoque de graves malformations génétiques.

 

Le documentaire nous présente certaines femmes ayant été en contact avec ce toxique, et le résultat croyez-moi n’est pas beau à voir. Depuis 20 ans maintenant, on observe dans le pays un nombre croissant et hallucinant de malformations génétiques qui dépassent l’entendement comme cette petite fille qui est née sans avant-bras ni jambes…

 

Dans la mer, le plastique est un danger pour toutes espèces vivantes, entre les sacs plastiques qui se collent sur les museaux des animaux et ses particules qui sont autant présentes que le plancton (premier maillon de la chaîne alimentaire) et qui l’ingère également, je reste perplexe. Quand on apprend qu’un sac en plastique dans la mer attire à lui toutes les matières toxiques, on comprend aisément le danger que cela représente pour le monde marin dans sa globalité !

 

C’est pour cela que beaucoup d’entre nous prennent le parti du ‘zéro déchet’ afin de minimiser au maximum la quantité de déchets produite. L’impact sera d’autant plus fort que les sociétés prendront conscience qu’il y a un vrai problème et que ce n’est pas une lubie des écologistes

 

Le recyclage n’est pas donc une affaire de philosophie mais de survie, celle de la vie. Agissons maintenant !

 

Tag(s) : #Apprendre

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :