Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


IMG_0700.jpg

 

Un parcours dans l’entreprenariat social, sept années à diriger une entreprise d’insertion (sdf, rmistes, anciens prisonniers…) avec l’idée d’aider les personnes en difficulté au retour à l’emploi.

Sur un coup de tête,  Jérôme Schatzman  part au Brésil… pas de visa, ni d’emploi mais une immense envie de continuer à intervenir dans le social  dans l’habillement car « c’est un secteur qui parle à tout le monde »

Rencontre avec un groupe de couturières,  envie de s’investir dans l’habillement, mise en place d’une filière,  création de Tudo Bom ? en 2005.

Confortable, facile à porter, mode de vie, simplicité tels sont les maîtres mots de Tudo Bom ? qui travaille exclusivement le coton biologique, et la maille (jersey, molleton, maille colorée). 

Découvrons cette mode fraiche pour les hommes et les femmes qui ont envie de couleurs…


IMG_3617.jpg

 


 

D’où vient le nom ?

"Tudo bom ?  est une manière d’interpeller, d’apostropher. C’est la rencontre entre les personnes.

On l’utilise cinquante fois par jour au Brésil. Cette expression traduit la curiosité pour l’autre, l’optimisme, l’énergie. Elle illustre bien l’âme brésilienne.

Nous travaillons autour de cette notion de rencontres, de ce mode de vie simple et spontané que l’on trouve à Rio.

La notion de persévérance est très importante au Brésil, l’idée qu’il y a toujours une solution, qu’elle existe,  ‘si tu ne l’as pas trouvé, cherches encore’ c’est aussi cela que traduit Tudo Bom ?, il s’agit là d’un aspect primordial de la pensée brésilienne."

 

Mode éthique ?


 "Dans l’approche nous pouvons dire que oui, tant au niveau des matières (coton bio) que sur l’aspect social (production/confection). Notre idée réside vraiment dans le fait de sortir de ce cycle de  dépendance, de surendettement (qui pose un réel problème au Brésil comme dans d’autres pays). L’indépendance est réellement la clé de voûte de notre philosophie.

 

L’humain est très important chez Tudo Bom ? nous incluons nos couturières jusque sur le dos de nos clients par l’inscription de leur prénom sur l’étiquette. Nous dialoguons beaucoup avec nos fournisseurs ; chacune des parties expose ses problèmes, et nous voyons de quelle manière nous pouvons trouver un arrangement. 

 

Nos teintures sont sans métaux lourds et les usines fabricantes disposent de stations d’épuration. Tout cela est très sérieux au  Brésil de part une politique de protection environnementale très développée, dont la mise en place et le respect sont régulièrement contrôlés.


IMG_4366.jpg

 

 

Par ailleurs Tudo Bom ? a contribué à la mise en place d’un système de microcrédit  et de formation- recherche de partenaires- de manière à favoriser toujours plus l’indépendance de nos fournisseurs.

Nous favorisons le bioéthique car nous travaillons avec du coton bio et sur les principes du commerce équitable. Tourt notre coton n’est pas certifié, nous ne voulons pas imposer cela aux producteurs(représente un coût pour tous non négligeable).

 

Nos producteurs de coton sont organisés en coopérative et il s’agit de micro entreprise pour la couture.

Tudo Bom ? respecte donc les engagements du commerce équitable par la mise en place d’un salaire décent pour ses producteurs et couturiers. Cela  leur permet d’adhérer au système de prévoyance, de retraite et de maladie.

Ils n’ont pas besoin de mécène mais de bonnes conditions commerciales qui favorisera - à terme- la disparition des aides au développement. 

 

 

Il y a peu nos producteurs ont manifesté l’envie d’avoir des tee-shirts réalisés avec leur coton, car ils ne voyaient jamais le résultat de leur travail. Tudo Bom ? a donc fabriqué une série spéciale pour toute l’équipe.

 

La représentation est très importante, cela favorise l’indépendance et l’auto-estime de nos fournisseurs.

Nos couturières ne travaillent pas uniquement pour Tudo Bom ?, ces dernières sont donc plus indépendantes, et nous ne sommes pas en position de force.

 

IMG_1653.jpg

 

L’approche « je vais aider les gens » peut être dangereuse, surtout dans un pays que l’on ne connait pas. Cela entretient l’assistancialisme et maintient les populations dans l’immobilisme.

Chez Tudo Bom ? nous sommes les plus transparents possible, nous construisons des relations win-win, il ne s’agit vraiment pas de faire du mécénat."

 

 

Des embûches sur le parcours ?

"Créer une filière est un travail de longue haleine, semé d’obstacles surtout dans un pays étranger dans lequel les us et coutumes sont différents. Il faut trouver des producteurs qui ont envie de travailler le coton biologique.

 

Nous devons également faire face à l’irrégularité de la production en raison, par exemple, de conditions climatiques horribles. C’est pourquoi quand cela se produit, Tudo Bom ? se tourne vers une filière alternative située au Paraguay (certification bio, petits producteurs) à qui nous achetons régulièrement du coton pour pallier les carences. L’idée à terme serait que nos producteurs réussissent à constituer des stocks stratégiques de coton de manière à ne pas en manquer en cas de récolte désastreuse.

 

IMG_4778.jpg

 

Il y a aussi des différences de standard au niveau de la production, les finitions et les délais peuvent parfois poser problèmes. Nous passons beaucoup de temps à expliquer ce que nous souhaitons réaliser de manière à éviter les écueils, c’est aussi l’une des raisons pour lesquelles une équipe est en place en permanence au Brésil."

 

Stratégie de développement ?

 "Tudo Bom dispose pour le moment de deux boutiques, car il nous paraissait important de raconter nos histoires, et quoi de plus facile que de le faire dans notre propre espace. Il est plus aisé de faire passer nos messages quand nous avons à disposition notre propre espace. Les boutiques sont un point de ralliement, elles augmentent notre visibilité, on existe beaucoup plus qu’avec un site internet.

Bien sûr distribuer dans les multimarques est aussi très important, c’est complémentaire."

 

IMG_1089.jpg

 

Et dans l’avenir ?

"Nous souhaiterions désormais lancer Tudo Bom au Brésil.

La ligne devrait également s’élargir notamment avec de la maille colorée, nous allons aussi plus travailler les ruptures, développer le tissu imprimé pour amener ce côté énergique et innovant.

Pourquoi? Afin de proposer un produit toujours plus original à nos clients."

 

Le mot de la fin…

"Persévérance"

 

TUDO-BOM_Logo-Vert.jpg

http://www.tudobom.fr/

Tag(s) : #Interviews Mode Ethique

Partager cet article

Repost 0